Les Philippines, d’île en île !

On n’aime pas trop la rentrée chez Ôdabaïa, et nous partons du principe qu’il n’y a pas de saison pour partir au soleil. Aujourd’hui, nous vous amenons donc sur le continent asiatique et plus précisément aux Philippines, ce pays d’Asie du sud-est, constitué d’un archipel de 7 641 îles dont 11 totalisent plus de 90% des terres.

C’est parti…

Inutile de vous préciser que, mettre un pied aux Philippines, c’est un peu comme mettre un pied au paradis…

Voici nos petits conseils

Normalement, votre vol vous fera arriver à Manille, la capitale, mais aussi et surtout la ville la plus peuplée au monde.
Manille est une grosse ville, bruyante, polluée et oppressante. Si vous recherchez la tranquillité et les espaces grandioses, nous vous conseillons de n’y passer qu’une journée, dans le village touristique de Makati par exemple. C’est quand même sympa de voir à quoi ça ressemble, de s’immerger dans la culture ne serait-ce que pour se faire sa propre opinion.

 

On apprécie le quartier historique de Manille, Makati. Situé intramuros, il a été créé à l’époque de la colonisation espagnole au 16e siècle.
Nous aimons sa tranquillité, ses maisons blanches, travaillées et restaurées mais aussi ses jolies rues. Un moment de calme, pour apprécier la beauté des anciennes demeures de l’époque coloniale.

 

Remontez au nord de l’île, à Sagada, un petit village perdu dans la Cordillère centrale de Luzon.
Le village de montagne typique, vous y découvrirez vos premières rizières et vous ferez happer par la beauté des paysages environnants.
L’ambiance est assez mystique, plutôt spéciale. Mais pour le coup, la dépaysement est total.
Descendez vous balader dans les rizières de Banaue qui sont, de loin, l’un de plus beaux endroits des Philippines, en plein coeur des montagnes Ifugao.
Vous y découvrirez les fameuses rizières en terrasse, si typiques de la région du nord de Luçon. Ces fameuses rizières ont plus de 2 000 ans, et sont actuellement classées huitième merveille du monde (si vous hésitiez encore, c’est bon, on vous a convaincus ?).
Des dégradés de vert saisissants, où la seule préoccupation est d’écouter le silence, le bruit des animaux, il n’en a pas fallut plus pour tomber sous le charme de cette endroit…

 

Puis, direction Batad, au sud-est. Quelques heures de voyage et plusieurs moyens de transport vous attendent mais Batad, c’est l’endroit éloigné et authentique par excellence. Quelque chose de différent… Une végétation à flanc de montagne, extrêmement dense, offrant des paysages comme on les voit sur nos livres lorsqu’on est enfants…

 

Vous pourrez également en profiter pour aller faire un tour aux cascades de Tappia, en contre bas de la vallée. C’est rafraîchissant et sauvage 🙂

 

De là, remontez légèrement au nord-ouest sur l’île de Coron, située au sud-est de l’île de Busuanga.
Coron, la plus belle île des Philippines. Le paradis aux plages désertiques et aux eaux transparentes avec cocotiers en toile de fond… (ça fait rêver hein ?).
Passer 2 jours à visiter les recoins de l’île de Coron (attention, sachez qu’aux Philippines il y a la ville de Coron sur l’île de Busuanga et l’île de Coron, celle sur laquelle il est possible de faire des excursion)s. Et si vous êtes un brin aventuriers et que vous aimez voir ce que personne ne voit, nous vous conseillons de louer un scooter à Coron, le premier jour, afin de partir explorer l’est de l’île.
Partez à la découverte du Green Lagon de Coron, calme et tranquillité assurés dans une eau turquoise, puis passez par le Coral Garden. Un rassemblement de poissons tous plus jolis les uns que les autres : un endroit idéal pour faire du snorkeling.
Ne ratez pas la vue la plus mythique de Coron sur le Lac Kayangan. Un endroit immanquable quand on est à Coron, d’où l’on peut admirer l’image de carte postale qui fait sa renommée. Il faut grimper un peu pour rejoindre le lac de l’autre côté mais la vue est à couper le souffle. Les eaux du lac Kayangan sont d’une transparence hallucinante (quand le soleil est haut, c’est encore plus impressionnant).

 

Dirigez-vous vers la CYC Beach, enfin une plage qui n’est pas rattachée à l’île de Coron. Une plage paradisiaque (pour changer 🙂 ) où l’on peut faire du snorkeling tranquillement. L’après-midi lorsque tous les bateaux sont partis, c’est le moment idéal.

 

Ensuite, rendez-vous à El Nido, sur l’île de Palawan.

 

El Nido, c’est d’abord une baie incroyable digne des plus belles cartes postales et encore plus au coucher du soleil. Un conseil, ne séjournez pas dans le village lui-même et vous éviterez les hordes de touristes ! De plus, un bon nombre d’hôtels se trouvent à l’extérieur du village. Tant que vous ne séjournez à l’intérieur de celui-ci, tout ira bien.
Continuez la découverte avec Palawan qui se situe tout à l’ouest des Philippines, un peu à part de l’archipel du fait de sa situation géographique et de sa forme (une longue bande de terre, l’île fait 450 km de long) avec quelques îles qui la prolongent, assez isolées du reste du pays. (Cette information ne vous intéressera peut être pas, mais nous avons été épatées d’apprendre que, géologiquement parlant, Palawan était en fait une petite partie de la Chine venue se poser là il y a très (très, très) longtemps). C’est grâce aux philippins oeuvrant à la préservation de leur culture, de leurs traditions et de la terre de leurs ancêtres que l’on peut encore profiter de magnifiques paysages totalement protégés.

 

Encore aujourd’hui, presque 2 400 îles n’ont même pas encore reçu de nom ! Alors si vous voulez du sauvage, de l’inédit et surtout une coupure, vous savez où vous pouvez aller 🙂
On espère que ces quelques conseils vous donneront envie d’aller découvrir cet archipel aux notes de paradis.

 

Merci de nous lire 🙂
palm nuage

Vous avez aimé ce conseil ?

Partagez-le !

À chaque morpho
son maillot !

Lire les astuces